La SEC donne son feu vert aux ETF Ethereum

0

Les ETF Ethereum au comptant ont été validés par la Securities and Exchange Commission.

Un ETF (Exchanged Traded Funds) est un fonds indiciel côté en bourse qui réplique la performance d’un indice, comme par exemple le CAC 40, l’or… ou l’ether. En français on parle également de FNB : fonds négocié en bourse. Lorsqu’il s’agit d’un ETF « spot » l’actif sous-jacent (ici des ethers), doit être acheté et détenu par le gestionnaire de l’ETF.

La Securities and Exchange Commission a ainsi donné son aval aux ETF de VanEck et ARK/21Shares, dont les décisions de validation arrivaient à échéance, mais a également répondu favorablement à BlackRock, Fidelity, Grayscale, Franklin Templeton, et Invesco/Galaxy.

La SEC a validé aujourd’hui les formulaires 19b-4 qui permettent de demander l’inscription d’un produit financier sur une bourse étasunienne. Pour que ces ETF soient officiellement lancés, la SEC devra encore valider aussi le formulaire S-1 qui donne des informations détaillées sur l’ETF, comme les objectifs d’investissement, les stratégies, les risques et les frais.

Ce revirement de la SEC intervient dans un contexte favorable aux cryptos au Etats-Unis : La Chambre des représentants a approuvé il y a deux jours un projet de loi [1] prévoyant la création d’un cadre législatif adapté aux actifs numériques avec le soutien d’une petite partie des démocrates. Dans un communiqué, la Maison Blanche précise qu’elle ne mettrait pas de veto à ce texte.

Source : https://www.sec.gov/files/tm/lk87adfs99.pdf


[1] Le projet de loi FIT21 (Financial Innovation and Technology for the 21st Century Act), considéré comme « pro-crypto », propose de séparer les « cryptos » des securities (valeurs mobilières) classiques pour qu’elles ne soient plus sous le contrôle de la SEC, mais de la CFTC qui régule les marchés des matières premières.